EMiFo;SlaFMig

Esclavage et migrations forcées dans l’Ouest du Mali

Slavery and Forced Migration in Western Mali

EMiFo : Qu’est-ce que c’est ?

Le programme de recherche-action EMiFo est dirigé par Dr Marie Rodet de l’Université de la SOAS à Londres en collaboration avec le Professeur Bakary Camara, Directeur du LERDDL de l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako, Dr Lotte Pelckmans de l’Université de Copenhague au Danemark, et les associations maliennes Donkosira et Temedt représentées respectivement par Mamadou Sène Cissé et Mohamed Ag Bilal.

C’est un programme de trois ans (2020-2023) financé par l’agence britannique de la recherche UKRI sur le fonds GCRF.

Le programme EMiFo a pour but d’analyser les liens passés et présents entre déplacements forcés prolongés et esclavage par ascendance dans l‘Ouest du Mali afin de proposer des solutions appropriées. Nous nous intéressons aux circonstances dans lesquelles ces déplacements se sont opérés au cours des cent dernières années et pourquoi ils n’ont pas toujours été pris en compte par les autorités coloniales et postcoloniales.

Ces déplacements forcés liés à l’esclavage (qui ont surtout lieu au sein des espaces ruraux) posent de véritables enjeux de développement et d’intégration socio-économique pour les communautés déplacées et pour la région dans son ensemble.

Ces populations sont confrontées à des problèmes d’accès aux ressources essentielles, telles que l’accès aux terres et le soutien au développement économique, ce qui les empêche bien souvent de mener des vies stables et sereines.

De ce fait, les populations déplacées fuyant l’esclavage restent vulnérables à d’autres formes d’exploitation, comme l’esclavage moderne.

Le Mali n’a pas encore de loi criminalisant l’esclavage par ascendance qui pourrait protéger efficacement ces populations qui sont encore victimes de violences lorsqu’elles tentent de revendiquer leurs droits à l’égalité.
Ce programme de recherche-action s’accompagne d’activités de vulgarisation et de sensibilisation menées par les associations maliennes Temedt et Donkosira auprès des populations au Mali afin de lutter contre les discriminations dont sont encore victimes certaines communautés dans l’Ouest du Mali du fait de leur assignation locale au statut dit “d’esclave”.
Plus d'info

NEWSLETTERS

Blog