L’Ouest du Mali

Le projet est axé sur l’ouest du Mali, et plus spécifiquement sur les villages de Mambiri, Diéma et Konobougou, ainsi que sur des villages anciens fondés par des « esclaves fugitifs », tels que Bouillagui, Monzona et Zougokora.

Les régions de l’Ouest du Mali (120 760 km2) sont situées dans le Sahel occidental.

Ce projet implique également des communautés de la diaspora soninké, résidant principalement à Paris.

L’Ouest du Mali reste particulièrement en dehors des projecteurs, dans la mesure où la plupart des travaux de recherche sur cette zone, qu’ils soient anciens ou contemporains, portaient sur l’émigration masculine vers la France. La plupart des études sur les liens entre migrations et esclavage par ascendance étaient, quant à elles, axées sur le centre et le nord du Mali, ainsi que sur le Niger et la Mauritanie.

L’équipe de recherche est forte d’une longue expérience de travail de terrain dans la zone et d’un dense réseau de confrères au Mali et dans les pays limitrophes. Un atout de taille pour l’élargissement potentiel de cette étude, ainsi que pour l’approche comparative de la conférence finale.

L'Ouest du Mali